Bouddha


En suivant son DHARMA c'est-a-dire une pleine, consciente, bonne conduite, on vit le moment présent car nous pensons nos actions. En se dédicaçant pleinement a nos actions et grâce a l'acceptation de soi et des autres on obtient de la connaissance (JNANA). Le rejet laisse l'esprit dans l'ignorance, alors que l'acceptation devient comme un guide. Notre capacité de concentration accompagnée de notre conscience des choses apportent de la positivité et du détachement car nous nous rendons bien compte que peu de choses dépendent alors de nous, que tout est cycle. Il devient alors possible de sortir de la souffrance des sens, de notre rapport difficile au monde et aux corps, de nos addictions. il suffit pour cela d'être dans l'action, d'exister dans nos actions. 

VAIRAGYA ou le détachement dans nos actions, nos pensées et nos sourires veut aussi dire s'attacher a ce qui est sain ou bon pour nous, comme des amitiés ou des histoires d'amour de qualité. C'est seulement dans la connaissance de soi (JNANA) et dans la positivite que cela se réalise car je dois être persuadé que je le mérite : AISHVARYA est le résultat de mes actions positives conscientes et détachées. C'est la manifestation de tout les Bhavas dans la personnalité. DHARMA, JNANA, VAIRAGYA, AISHVARYA, nous aident a identifier notre valeur mais aussi nos défauts, ce que l'on retrouve en psychothérapie également. L'acceptation et la réflexion sont les premiers pas vers AISHVARYA ainsi qu'en psychothérapie. N'est¬ce pas ? Le Yoga et la psychologie redonnent de la force a l'individu. Nous nous sentons alors responsable de nos actions et non plus des victimes. C'est une toute autre façon d'affronter la vie.

Comprenons nous bien, notre comportement général (DHARMA) existe déjà en soi. Ce que le Yoga prescrit c'est d'être conscient de la direction que nous prenons. Et pour cela il faut utiliser JNANA et VAIRAGYA. Ceux sont des ressources personnelles qui seraient en chacun de nous. Nous sommes nés pour apprendre, libre a nous de nous emplir de savoir de qualité ou bien le contraire. Les Bhavas, sont donc tous déjà présents chez l'individu et s'apparentent plus a des attitudes mentales plus ou moins conscientes que le Yoga et la psychologie révèlent.

Que veut dire comprendre les Bhavas et sa propre personnalité ? C'est la pratique des Bhavas et leur connaissance qui vient révéler la vrai nature de l'Ego. La première étape est donc de se demander : Est-ce que toutes mes actions sont tournées vers moi ou égoïstes ? Y-a-t-il une seule action par jour qui ne soit pas ni pour me nourrir ni pour me satisfaire ? Les Bhavas mettent en lumière cela. Il nous accompagnent tout au long de la vie, selon un processus et une combinaison subtile. Nous savons que l'esprit humain traverse des étapes très définies tout au long de sa vie qui ont leur signification, qui ne peuvent être évitées, car elle correspondent a l évolution naturelle de l esprit humain. On appelle ces 5 étapes "BHAVA BHUMI" ou l'attitude de l'esprit :

KSHIPTA : ou l'esprit psychotique. C'est un état perturbé et sans repos qui correspond a celui de l'enfant. L'enfant n'est jamais fatigué mais dort beaucoup ! Cet étape est composée des 4 Bhavas négatifs évoqués ensemble dans la première partie de cet article. C'est à dire qu'un enfant n'est pas conscient de ses actions, est vide de connaissances, tout à fait attaché (surtout à ses parents) et inconscient de sa force personnelle. Cela est tout à fait normal chez l'enfant mais pas chez l'adulte. La réalité et les émotions sont déformées, de la nos souvenirs biaisés de l'enfance la plus part du temps. Malheureusement, certaines personnes développent des maladies mentales à l'age adulte et reste dans cette étape, comme des enfants, le reste de leur vie.

MUDHA : ou la période de l'engouement. C'est la phase de l'adolescence ou la bataille intérieure est grande et colorées car les Bhavas sont en nombre de 2 positifs et 2 négatifs. C'est la bataille de la connaissance de soi, de la réalisation de l'Ego. Un adolescent peut être très actif (DHARMA), très détaché en ce moquant de tout (VAYRAGYA), très curieux (JNANA), ou bien exactement le contraire de tout cela... C'est  selon la combinaison des Bhavas négatifs et positifs présents. Cette lutte va révéler le futur adulte. Mais si cet état ce poursuit à l'age adulte, nous sommes en proie à des maladies psychosomatiques. Ce serait comme ne posséder que la moitié de sa personnalité, de ses pensées et de son corps... Des mécanismes de défense apparaissent donc pour combler ce manque tel que la projection ou la manipulation. 

VIKSHIPTA : c'est un état d'esprit parfois stable et parfois beaucoup moins. ll correspond à l'age du jeune adulte. Il est composé de 3 bhavas positifs et d'un bhava négatif. C'est un état mental très productif ou je suis conscient de mes actions, je possède un certain savoir et je suis sorti du cercle de la dépendance de toute forme mais surtout émotionnelle. Cependant mon identité totale n'est pas révélée. J'ossille alors entre une attitude concentrée et avoir une direction bien définie dans ma vie et l'assouvissement des mes désirs qui sont souvent encore à ce stade mal connus. C'est une longue période de la vie qui, si les autres étapes ont été bien vécue, va se stabiliser d'elle même avec le temps.

EKAGRA : c'est l'esprit concentré. Je suis beaucoup plus calme, je peux me concentrer durant de longues périodes. Cette étape est composée des 4 Bhavas positifs. Cela correspond à l'age adulte avancé, l'age de la satisfaction. Je ne dois plus avoir de doutes sur ma direction et sur mes désirs. C'est souvent à cette période que l'on ressent le besoin de partager son savoir et l'expérience accumulée. Nous sommes totalement détachés émotionnellement.

NIRODHA : ou état d'esprit, arrêté, reposé, que l'on retrouve dans le bouddhisme, qui correspond à l'arret de la souffrance, au contrôle des modifications de l'esprit. L'Ego, qui n'est qu'un masque pour se protéger des angoisses et de la réalité s'estompe. C'est l'age de la vieillesse qui grâce aux autres étapes précédentes ce veut douce et tranquille, tout à fait préparé à la mort. 

Comprendre sa nature, son Ego, ce n'est que répondre à ses angoisses face à la mort. Le Yoga est donc tout d'abord une technique de l'esprit qui enseigne la pleine conscience de soi dans le cycle de la nature, ainsi que le fait le bouddhisme. ll n'est pas question ici de se sentir supérieur, diffèrent ou même investi d'une mission quand on pratique le Yoga, ou encore de vouloir convertir les autres, mais bien de se sentir partie d'un tout, comme la nature nous l'enseigne. ll faut se penser comme un animal réfléchit rien de plus. Alors attention aux prophètes modernes en tout genre...